Les visages de Hugo au Rossignolet

BARRAL HUGOUne première pour le tout nouveau théâtre du Rossignolet. Samedi 7 décembre, Michelle Barral proposera la première soirée consacrée à la poésie et aux textes classiques depuis l’ouverture de cette scène troglodytique à Loches. Au programme, le maître Victor Hugo. « J’ai essayé de diversifier au maximum les œuvres afin de donner les multiples visages de Hugo », explique l’artiste. Les « grands textes » (extraits des « Contemplations », de « La Fin de Satan » ou encore de « L’Épopée du lion ») alterneront avec des petites « récréations ». Des phrases en vrac, des sortes d’aphorismes (tirés de « Choses vues ») qui viendront rythmer la soirée, offrir une respiration. Un exemple ? « Enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer mahométan, du feu. Enfer hindou, des flammes. A en croire les religions, Dieu est né rôtisseur. »
La représentation ne devrait pas manquer d’humour. Elle fera aussi sa place à l’aversion toute particulière que Hugo vouait à Napoléon III, qu’il appelait « l’avorton ».

Michelle Barral a présenté de telles lectures plusieurs fois. Et a réconcilié petits et grands, parfois un peu rebuté par l’écrivain, avec Victor Hugo. Celle-ci se fera en musique (Chostakovitch, Erik Satie, Wagner, Debussy, Schubert…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s