Le Rossignolet ouvre son cocon de pierre

theatre rossignolet christopherLe théâtre troglo du Rossignolet a réussi à réunir suffisamment de fonds pour ouvrir comme prévu ses portes. Place aux artistes !

La voix chargée d’émotion, Christopher Lacassagne a enfin pu inaugurer son théâtre, creusé dans la pierre de tuffeau. Samedi soir, le théâtre troglo du Rossignolet a allumé les feux de la rampe, en recevant l’ensemble AlAmbra. C’est la fin d’une aventure de rénovation de deux ans, et le début d’une tout autre. Le maître des lieux réalise son rêve d’enfant : « Vendre des billets de théâtre », dit-il. Ces billets-là, il n’en aura que 50 maximum par représentation. La scène et la salle sont en effet petites. « Je voulais créer une ambiance intimiste, où le public rencontre les artistes, et tout cela comme si on était à la maison. »

Soutien participatif à 143 %

Christopher Lacassagne l’annonce haut et fort : il entend rendre la culture accessible à tous. Son théâtre est ouvert aux artistes professionnels ou en passe de l’être. Il propose au public une programmation officielle par saison, mais aussi une programmation Off pour les artistes qui souhaitent investir les lieux.
Son idéal de culture s’est néanmoins confronté aux réalités administratives. Le charme des lieux, surplombant la rue Saint-Jacques, ne fait pas oublier des considérations terre à terre comme la sécurité. Il lui a fallu modifier la façade pour aménager une sortie de secours. Chaises, rideaux ont dû être mis aux normes anti-incendie. Pour cela, il lui a fallu trouver des fonds cet été. En juillet, il a lancé un projet Ulule, plateforme participative sur internet pour les 3.000 € nécessaires. Cela a été au-delà de ces espérances avec un soutien à 143 % (4.300 € reçus). Une association a été créée afin de solliciter des subventions. Une saison culturelle au théâtre troglo s’élève à 50.000 € en moyenne. Difficile de joindre les deux bouts avec une salle de 50 places un prix d’entrée modique (12 €).
La ville de Loches a notamment répondu présente, en accordant une première subvention de 1.000 € et une aide supplémentaire de 700 € votée récemment. « J’envisage l’avenir plus sereinement. On va créer un vrai partenariat avec la ville. On n’est pas en concurrence. On espère pouvoir mutualiser nos lieux et nos compétences », avance Christopher Lacassagne. La première saison du Rossignolet est d’ores et déjà lancée, avec expositions, théâtres et concerts.

Xavier Roche-Bayard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s